Ados et réseaux sociaux : repères

Conférence à l’UDAF de Paris du 29 mai 2018 

Le droit à l’oubli est fictif car tout est gardé sur des  opérateurs  américains,  chinois  ou  russes.
Donc les informations postées peuvent être retrouvées. Tout est public, même sur Snapchat !
On  ne  peut  pas  changer  le  DNS  (domain  name system),  il  traduit  le  nom  de  domaine  internet en adresse IP. De fausses infos circulent. 
 
Défense des enfants contre le numérique Attenti on aussi aux parents qui utilisent les enfants comme « Bébé marketing  », c’est du travail dissimulé. Certains très jeunes enfants peuvent passer  des  heures  à  être  filmés,  10  films  par mois ! 
Plus l’écran est petit , plus c ’est mauvais pour les yeux. Le téléphone est comme un micro-ondes !
Pas  destiné  à  un  très  jeune  enfant  qui n ’a  pas assez de graisse dans le cerveau pour absorber les ondes.
 
Repères éducatifs   :
•  Le parent est le maître du temps
•  Il faut dialoguer avec son jeune
•  Il faut  définir  avec l ’enfant  des  règles d’usage, convenir d’horaires prédéfinis de navigation, mettre en place un contrôle parental …
•  Tel / écrans : interdiction  avant l’âge de 6 ans : il faut résister
•  La règle « 3-6-9-12 » 
 
- Pas d’écran avant 3 ans, ou tout au moins les éviter le plus possible  (les troubles autistiques, addiction !)
- Pas de console de jeu portable avant 6 ans
- Pas d’Internet avant 9 ans et Internet accompagné jusqu’à l’entrée en collège
- Internet seul à parti r de 12 ans, avec prudence