Bienvenue sur le site AFC Paris

Confinés en famille

Chers Adhérents,

 

Au-delà du site des AFC et des sites cathos permettant utilement d’approfondir sa foi et de participer à la messe en ce temps de confinement, nous partageons avec vous quelques sites pour occuper les enfants, vous divertir et vous instruire. Il y a ici une profusion de propositions et nous n’avons pas (encore) tout visité  !

Sept chapitres : Enfants, Musée, Opéra/danse, Musique, Cirque, Film, Lecture,

En famille, revenir vers Dieu !

Voilà  qu’au  retour  des  vacances  de  ce mois de février, nous allons entrer dans le temps du Carême  (le 26 février). Un temps  d’endurance  pour  marquer  notre  fidélité  à Dieu. C’est  une  chance  pour  nous  tous  de  pouvoir vivre ces 40 jours en période normale…. sans la cou-pure des vacances. Reconnaissons que la rupture de rythme nous fait perdre notre élan.
Comment vivre le Carême en famille ? La prière de l’Eglise nous invite tout au long de ces semaines à « Revenir  vers  Dieu ».  « Revenez  vers  moi  de  tout votre  cœur »  dit  Dieu  par  la  bouche  du  prophète Joël ! Ainsi le Carême n’est pas un temps où l’on se rajoute des obligations comme pour se donner à soi-même la mesure de notre progrès. Le Carême est plutôt un temps où l’on se dépouille.
Un repère dans notre semaine : le vendredi de Carême  nous  est  donné  pour  préparer  nos  cœurs  à entrer dans la Passion de Jésus. C'est-à-dire à recevoir  la  force  de  le  suivre  jusqu’au bout pour avoir part avec lui à la joie de sa résurrection. Alors permutez-moi  de  vous  proposer  un  itinéraire :  Que chaque vendredi de ce Carême, en famille, chaque membre  se  dépouille  d’un dîner mondain…d’une soirée entre amis… d’une sortie ciné ou théâtre…
d’un  temps  de  jeux. Qu’on se retrouve en famille, tous  âges  confondus  pour un temps  de  prière,  de partage avec les lectures de la messe du dimanche à venir. En famille, chaque semaine, 30 minutes pour Dieu !  Sans oublier le sage  conseil  du  saint  pape Jean-Paul  II…jeûner  de  télévision,  d’ordinateur,  de portables et autres tablettes ce vendredi soir !
Agir  ainsi,  chaque  vendredi,  en  famille  « petite église  domestique »  c’est  s’entraîner,  se  soutenir, s’encourager à la joie de revenir vers Dieu. La proclamation des lectures de la messe dominicale prendra  une  saveur  nouvelle.  Belle  route  vers  Pâques !         

Chanoine  Denis  METZINGER

"Discours de Harvard"

L’AFC de Notre Dame de Grâce de Passy  vous convie  à une représentation  théâtrale exceptionnelle :                                        

LE DISCOURS DE HARVARD,  UNE ŒUVRE POUR AUJOURD’HUI 

 Expulsé de l'URSS en 1974,  Alexandre Soljenitsyne a émigré aux Etats Unis ;   il  a été invité  en 1978   à prononcer  un  discours
devant  l'élite   universitaire  à  Harvard , il  dénonce les faiblesses de l'Occident, en particulier le déclin du courage et appelle à
une vision renouvelée de l'homme et de la société.  Hervé MARITON,  passionné de la Russie, viendra nous livrer, seul en scène,  le message, plus actuel que jamais, de ce célèbre  "discours  de  Harvard."

 Entrée libre , Mardi 28 avril 2020 à 20 h 45   Salle Rossini (Paroisse Notre-Dame de Grâce de Passy )                               
8 rue de l'Annonciation 75016  Métro Passy, La Muette, RER C

« le fruit de nos entrailles »

Mardi 28 avril 2020  à 20h30

Proposé par l'AFC St-Léon au Théâtre Saint-Léon

11 place Cardinal Amette 75015

Réservations :

http://bit.ly/spectAFC

C’est l’histoire de Louison et Max, de leur rencontre, de leur mariage, de leur vie au quotidien, avec ses joies et ses chagrins, jusqu’a leur grande vieillesse ensemble. C’est l’histoire d’un couple actuel qui a décidé de se choisir et d’oser la folie de l’engagement jusqu’au bout du bout et même au-delà.

Marchons enfants !

Les AFC de PARIS vous appellent à manifester, après le dimanche 19 janvier la mobilisation continu contre le projet de loi bioéthique en discutions au Sénat.

Mardi 4 février à 19h devant le sénat

Avec d'autres associations amies, regroupées sous le label "Marchons Enfants  nous demandons :

  1. Un moratoire sur ce projet de loi.
  2. L'application du principe de précaution à la procréation humaine et à la filiation.
  3. Le développement d'un véritable politique de la fécondité avec un grand plan de lutte contre l'infertilité.
  4. L'abolition de la GPA et de toute marchandisation humaine dans le monde entier.!

Pourquoi manifester ? En savoir plus...

https://youtu.be/CW2HSugmFJQ

Infertilité, PMA, GPA Les clés pour comprendre :

le vendredi 10 janvier à 20h30. L'AFC Paris Centre  vous convie  à sa Conférence-débat par Bertrand et Gaëlle Lionel-Marie, avocats et  responsables nationaux du secteur bioéthique des Associations Familiales Catholiques  

« Les clés pour comprendre : infertilité, PMA, GPA, commercialisation du corps humain, recherche médicale…  quelle éthique voulons-nous ? »

à l’Eglise Saint-Nicolas des Champs, 254 Rue Saint-Martin, 75003 Paris.

soirée qui commencera par un  pot à 19h30

« Mon Dieu….Mon Dieu…. » !

Dimanche dernier, en entrant dans la Semaine Sainte, tous les catholiques ont prié à la suite de Jésus au moment de sa Passion avec le psaume 21 : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? »

J’avoue  que  cette  interrogation  n’a  cessé  de  monter  en  moi  depuis  des  semaines  devant l’accumulation des scandales en tous genres qui ont surgit en ma famille l’Eglise en ce 21ème s  débutant. J’ai eu les yeux embués d’horreur en entendant les victimes dénonçant avec raison les crimes commis par des frères-prêtres. J’ai sorti plusieurs fois mon mouchoir devant les scènes retransmises au cinéma pour permettre que la parole se libère. Devant l’effroi et les interrogations de mes paroissiens, j’ai tenté d’inviter à l’Espérance expliquant que rien de ce qui était vrai, grand et beau dans la relation interpersonnelle avec le Christ ne pouvait disparaître. Lui et lui seul a les Paroles de la Vie éternelle !

Ce lundi 15 avril, j’étais en réunion lorsqu’à commencé à circuler la nouvelle du feu qui embrasait Notre Dame. Une paroissienne a la foi solide s’est écriée en larmes : « ça suffit…on en peu plus…on est encore touché ». Il fallait que son émotion s’exprime ! Remontait en moi sans cesse cette même prière : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi nous as-tu abandonné ? » alors que mon smartphone ne cessait de vibrer devant les alertes d’informations plus dramatiques les unes que les autres. La rencontre quelque peu raccourcie,  après  avoir  sonné  le  glas  pour  que  les  habitants  du  quartier  s’unissent  comme  ils  le pouvaient à notre intercession, je suis allé vers Notre Dame avec un confrère. J’avoue j’ai pleuré devant ce que je n’arrive pas à appeler le « spectacle ». « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? » . Des larmes devant ces flammes gigantesques et ce monument défiguré. Que d’intenses moments sont revenus à ma mémoire : Etudiant j’ai été guide l’été à Notre Dame…c’est là que j’ai été ordonné prêtre…c’est pour servir la Gloire de Dieu que j’ai accompagné de nombreuses années le cardinal Lustiger dans les célébrations liturgiques…c’est la Maison où je retrouvais avec joie fidèles, diacres et prêtres du diocèse de Paris pour les évènements familiaux…c’est là que j’avais reçu du cardinal Vingt-Trois la mission de prier pour le diocèse au sein du chapitre .

En rentrant tard, j’ai voulu prier ce psaume 21 qui m’habitait : à nouveau j’ai repéré que si le psalmiste débute par cette terrible interrogation que nous avons entendu dans la Passion, il s’achève par la louange et l’Espérance « On proclamera sa justice au peuple qui va naître : Voilà son œuvre ! »(v 30) . Ce matin en entendant que grâce à l’immense travail des soldats du feu, la structure de la cathédrale est préservée. Je rends grâce. Notre Dame de Paris comme l’Eglise en notre époque est défigurée. Notre  Dame  de  Paris  comme  l’Eglise  en  notre  époque  est  debout !  Sur  les  murs  porteurs  de  la cathédrale se trouve les croix de consécration. C’est par notre consécration à Dieu dans le baptême, que nous tenons debout. La vie est plus forte que la mort. « Et moi, je vis pour lui : ma descendance le servira ; on annoncera le Seigneur aux générations à venir. »Ps 21,31 . Telle est notre grande mission.

Denis Metzinger
Chanoine de Notre Dame de Paris.
Conseiller spirituel AFC-Paris